HomeQui sommes nous

Qui sommes nous

L’ÉDITION PÉRIGORD est le magazine (des) amoureux du Périgord.

Merci !
Quel bonheur de vous retrouver pour notre 4e numéro !
“L’Édition Périgord” est arrivé chez les marchands de journaux au printemps dernier et vous avez été au rendez-vous ! Depuis des mois, nous sillonnons les routes, petites et grandes, pour (re)découvrir ce “pays” et pour vous rencontrer. Mais franchement, nous n’avons aucun mérite : nous prenons un plaisir incroyable à concevoir ce magazine qui a pour but de mettre en avant toutes les richesses de ce Périgord si incroyable…

Il suffit d’emprunter une petite route que l’on ne connaît pas pour tomber sur une précieuse pépite !

En fervents amoureux de la Dordogne originaires des environs, nous pensions le connaître sur le bout des doigts, ce Périgord. Comme nous avions tort ! Il suffit d’emprunter une petite route que l’on ne connaît pas pour tomber sur une précieuse pépite, de tendre l’oreille sur un marché ou de demander son chemin à quelqu’un pour apprendre l’existence d’un secret ou encore de se rendre sur des lieux qu’on croyait si bien connaître pour s’apercevoir qu’il s’y cachait bien des surprises!

Qui sommes-nous ? Une petite équipe de passionnés qui s’est mise au travail pour tenter de faire vivre une idée simple : publier un magazine qui met en valeur ce Périgord que nous aimons tant. Nous partons dans cette aventure sans subventions et sans l’aide des banques.

Avec toute notre énergie et notre enthousiasme. Nous dépendons donc entièrement de votre satisfaction, chers lecteurs…

“L’Édition Périgord” souhaite jouer un rôle de proximité et de développement. C’est aussi un magazine qui désire vraiment susciter l’engouement des visiteurs pour ce territoire où il fait si bon vivre – même pour quelques jours. Nous espérons contribuer à créer des liens entre nous tous. Car, ce magazine est le vôtre. Ce sont vos histoires, vos idées, vos suggestions et vos connaissances qui alimenteront notre moulin.

Nous vous souhaitons un joyeux automne en attendant de vous retrouver en début d’année prochaine numéro 4.

La rédaction