Sylvain Peny, menuisier et ébéniste

Rencontre avec un amoureux du bois

C’est tout petit que cet artisan est tombé sous le charme de ce matériau si vivant et chaleureux. Après un parcours qui l’a amené à travailler pour de prestigieuses entreprises de luxe, Sylvain s’est installé à son compte près de Bergerac. Rencontre…

TEXTE & PHOTOS – Frédéric Lemont

Sylvain Peny, menuisier et ébéniste | Article paru dans le numéro d’automne 2019 de notre magazine.

N’aurait-on pas un peu oublié, dans notre société où tout est désormais produit en masse et à la chaîne, que certains objets peuvent avoir une âme, lorsqu’ils ont été pensés, façonnés et peaufinés par la main de l’homme, avec passion et application ?

Une pensée résolument moderne 

Car, à une époque où la solidité d’un meuble acheté en grande surface est si précaire qu’on frémit à la simple idée de le bouger ou de le déménager, à une époque où nos objets utilitaires et décoratifs sont des copies de copies de copies (etc.), il existe encore des hommes et des femmes de talent bien déterminés à nous proposer une alternative à tout cela : l’artisanat. Sylvain Peny fait partie de cette belle et grande famille, qui sait allier la tradition et le savoir-faire à une pensée résolument moderne.

Car, cet artisanat, si valorisé dans le Périgord – notamment grâce à des initiatives du Conseil départemental et de la Chambre des métiers qui publie d’ailleurs tous les ans le Carnet de la route des métiers d’art – est, par définition, une solution de développement durable. “Lorsqu’on achète un meuble ou un objet fabriqué par un artisan, ce n’est pas du jetable et on sait que c’est quelque chose qu’on gardera”, affirme très justement ce jeune ébéniste et menuisier. À nous maintenant de réfléchir à notre mode de “consommation” et donc à notre façon de vivre… Pour Sylvain, l’amour du bois est une passion qui l’habite depuis tout jeune. “Quand j’étais petit, mon voisin fabriquait des objets en bois pour ses arrières-petits-enfants et ça me fascinait”, se souvient-il. “C’est lui, Henri Sort, qui m’a donné envie de travailler ce matériau et de m’orienter vers les métiers du bois.

Un parcours riche  

Après avoir suivi une formation en ébénisterie-menuiserie à Thiviers au lycée Porte d’Aquitaine, Sylvain obtient un CAP d’ébéniste, un CAP-BEP de menuiserie et un brevet des métiers d’art option ébénisterie. Sylvain est donc un artisan d’art ébéniste de par sa formation bien sûr, mais aussi de par son expérience professionnelle très riche.  En 2004, il rencontre sa compagne Rebecca. 

Motivé et bourré de talent, il est engagé par Beneteau, la prestigieuse entreprise spécialisée dans la construction de bateaux et de voiliers, pour faire partie de l’équipe travaillant sur ses prototypes. Sa mission est simple : tutoyer la perfection ! “J’ai ensuite travaillé dans l’agencement d’avions de luxe pour l’établissement Catherineau”, poursuit-il. Là encore, Sylvain peut exprimer son savoir-faire et son goût pour la précision et la beauté du résultat. Il découvre de nouveaux matériaux pour obtenir une réduction du poids final de l’appareil.

(suite de l’article après les photos)

Perfectionnisme      

Fort de cette expérience unique, Sylvain œuvre ensuite pour une société de restauration du patrimoine immobilier. C’est alors que le couple prend la décision de partir à l’étranger. En Suisse, pour être précis, où Sylvain travaille dans l’aménagement de bijouteries de luxe. Là encore, il apprend beaucoup en concevant les vitrines et les présentoirs d’établissements prestigieux comme Chopard, Cartier ou Hermès.

La Suisse puis les Caraïbes       

La suite du parcours nous emmène de l’autre côté de l’Atlantique, dans les Caraïbes. C’est à Saint-Barthélemy que les Peny posent leurs valises. Sylvain met son talent au service d’une entreprise qui s’occupe de l’aménagement intérieur de villas de luxe. Là encore, sa rigueur et son perfectionnisme peuvent s’exprimer : “peu importait que je mette trois heures ou dix… je pouvais prendre mon temps puisque la seule exigence était que le résultat fini soit le plus exceptionnel possible.

En 2012, le couple décide de rentrer dans le Périgord après un “petit” tour du monde. Ils trouvent une charmante maison au cachet incroyable, dans la belle campagne de Gardonne, près de Bergerac. Sylvain y installe son atelier pour désormais travailler à son compte… 

(suite de l’article après les photos)

Des clients dans le monde entier… 

Dans cet atelier, on sent tout de suite que Sylvain s’y sent comme un poisson dans l’eau. Parfaitement aménagé (par ses soins), tout y est organisé, rangé. C’est ici qu’il conçoit ses pièces uniques et qu’il enfile son casque pour s’isoler du bruit et travailler le bois, ce matériau qui le fait tant vibrer.  Au moment où nous lui rendons visite, cet artisan d’art sans cesse à la recherche de nouvelles idées, travaille sur des plateaux de tables sur lesquels il étale de la résine pour obtenir des effets de couleurs et de brillance. Il nous montre aussi de somptueux coffrets, tout en détails et en mélanges d’essences de bois.

L’intérieur, recouvert de tissus élégants, est tout aussi travaillé. Ses boîtes à bijoux sont des bijoux elles-mêmes ! Plusieurs de ces objets raffinés, dont un coffret à thé et un plateau de service, seront envoyés à un client américain qui vit à San Francisco.

La simplicité est indémodable  

Ses designs sont minimalistes et indémodables. “Dans les pays scandinaves, on a encore la valeur des meubles d’ébéniste. Les gens les achètent pour qu’ils durent toute une vie. C’est ce que j’ai envie de proposer à mes clients. Que ce soit pour concevoir des meubles de cuisine, une table basse, un escalier, des portes ou un petit coffret, il faut être à l’écoute des besoins et des envies du client. Réfléchir avec lui et former une équipe”.

Ce qu’il aime particulièrement ? “Mélanger les essences, les couleurs, les textures et parfois les matières. Allier le bois et la pierre par exemple.” À le regarder travailler dans son atelier, on a l’impression que Sylvain est en communion avec son matériau. Ses gestes assurés composent une vraie chorégraphie. Et cette énergie bienveillante envers le bois se ressent dans les objets, meubles et autres menuiseries qu’il fabrique, et dont il émane une vraie chaleur… et une vie.

Pour tous vos projets  

Sylvain est un touche-à-tout qui consacre autant de passion, de temps et de perfectionnisme à concevoir un délicat coffret qu’un meuble, un escalier ou un parquet. Car, ce métier, Sylvain, comme bien d’autres artisans, l’exerce avec passion… et amour. ■

Retrouvez cet article et bien d’autres en lisant le numéro 7 du magazine L’Édition Périgord que vous pouvez commander et recevoir dans votre boîte aux lettres en cliquant ici.

+ D’INFOS sur Sylvain Peny en cliquant ici ou sur sa page Facebook.

Abonnez-vous
1 an (4 numéros) pour 25€

FRANCE MÉTROPLOLITAINE

Par Paypal en quelques clics :

Ou dans notre kiosque en ligne…

OUTRE-MER & INTERNATIONAL

Par Paypal en quelques clics :

Ou dans notre kiosque en ligne…

– Votre abonnement démarrera avec l'envoi du prochain numéro –