La Socra prend soin du patrimoine artistique

Cette entreprise de Périgueux rayonne dans le monde entier… 

C’est l’une des entreprises dont la Dordogne est la plus fière. Depuis les années 1960, elle restaure des œuvres de notre patrimoine artistique, en alliant un savoir-faire respectueux des manières anciennes tout en innovant et en se servant des techniques les plus modernes. Visitons les ateliers de cet endroit étonnant près de Périgueux !

TEXTE & PHOTOS – Frédéric Lemont

La Socra prend soin du patrimoine artistique | Article paru dans le numéro d’été 2019 de notre magazine.

Lorsque l’équipe de la Socra a récupéré les désormais encore plus célèbres apôtres et évangélistes de Notre-Dame-de-Paris, quelques jours avant l’incendie, pour en entamer leur restauration, elle ne pensait pas se retrouver à ce point au cœur de l’actualité ! La Socra est en effet une entreprise spécialisée dans la conservation et la restauration d’œuvres d’art, implantée à Marsac-sur-l’Isle, ce qui en fait l’un des fleurons de l’économie locale. Son excellence et son savoir-faire sont désormais reconnus dans le monde entier.

 

Les apôtres de Notre-Dame

Le chantier de restauration des statues “miraculées” de la cathédrale de Paris était donc prévu de longue date : “il était temps d’intervenir, car il y a des fragilités énormes !” confiait ainsi à Sud Ouest Patrick Palem, ancien PDG de la Socra, remplacé par Romain Gilbert, mais qui reste consultant des ateliers. Ces pièces de cuivre repoussé [NDLR : feuilles de cuivre auxquelles on donne une forme avec un marteau avant de les assembler] devaient donc être restaurées à la Socra, avant de retrouver sur les cimes des toitures de Notre-Dame.

L’avenir dira – en fonction du projet de restauration de la cathédrale qui sera retenu – de quelle façon et à quelle date ces statues retrouveront leur place… si elles la retrouvent ! Rappelons au passage – et parce que c’est un fait plutôt amusant ! – que le concepteur de ces œuvres n’est autre qu’Eugène Viollet-le-Duc, à qui l’on devait aussi la flèche démesurée qui s’est écroulée en avril. D’ailleurs, la tête de l’architecte remplace celle de Saint-Thomas sur l’une des statues ! Mais, quoi qu’il en soit, même si le chantier des apôtres devait être retardé, la Socra, dont la réputation et le sérieux ne sont plus à faire, n’a pas de mal à remplir son carnet de commandes !

Restauration d’œuvres majeures

Elle intervient en effet à la fois sur les monuments historiques, les œuvres d’art et les vestiges archéologiques en offrant des services tels que la restauration de décors en pierre, de statues en métal, de décors en mosaïques et propose la réalisation d’études techniques. Fondée dans les années 1960 par Claude Bassier, la Socra passe dans les mains du groupe Vinci de 1990 à 2014, date à laquelle l’entreprise redevient indépendante avant d’être rachetée en octobre 2018 par le groupe Mériguet, spécialisé dans la peinture décorative, la dorure, la taille de pierre, la maçonnerie, la serrurerie, la ferronnerie, et la boiserie. 

(suite de l’article après les photos)

Tout comme la Socra, Mériguet travaille sur des chantiers de rénovation ou de magasin parisien, la Socra se charge de la fresque de la verrière, des décors d’habillage de la structure métallique, des ferronneries d’art, etc. Dans le même domaine, la Socra a aussi assuré de façon impeccable les travaux de restauration des décors du Printemps du boulevard Haussmann, avec notamment les rotondes qui surmontent les coupoles d’angle.

Se mettre dans la peau des artistes    

Dehors, nous rejoignons Christian qui se tient tout près d’une imposante sculpture. Il s’agit de l’un des quatre groupes animaliers en bronze normalement installés dans une cour extérieure (Lefuel) du Musée du Louvre. “Je les nettoie avant que nous passions aux étapes suivantes”, nous confie-t-il. “J’adore ce travail… Je me mets parfois dans la peau des sculpteurs.”. Bien protégé, Christian opère donc un micro-gommage par projection de poudres végétales. Le travail du métal, la Socra le connaît très bien. Elle a d’ailleurs notamment opéré des travaux sur le célèbre Archange de la flèche du Mont-Saint-Michel.

(suite de l’article après les photos)

Des chantiers emblématiques

Autres chantiers emblématiques : ceux de la restauration de la Fontaine de la place de la Concorde à Paris, de la Ceinture de Lumière de l’Opéra Garnier, du Génie des Girondins de la place des Quinconces à Bordeaux ou encore de la statue équestre de Napoléon Ier à Cherbourg. En ce moment, les anges en plomb qui trônent habituellement au sommet de la Chapelle royale de Versailles sont dans les ateliers pour subir une restauration en bonne et due forme. Olivier, chaudronnier d’art et compagnon du tour de France, qui travaille depuis 16 ans dans l’entreprise inspecte les entrailles métalliques des anges. “C’est incroyable, ce qu’on peut trouver”, nous affirme-t-il. “En l’occurrence, l’armature déjà restaurée au XIXe siècle de l’un des anges est en fer minutieusement entouré d’étain pour bien la protéger. C’est tellement ingénieux.

Réalisation d’œuvres contemporaines

Depuis sa création, la Socra est parvenue à restaurer tant de merveilles, le tout en innovant sans cesse et en se forgeant un savoir-faire unique, puisque des techniques de restauration sont sans cesse à inventer ou à améliorer. Aujourd’hui, en plus de son travail inestimable sur le patrimoine artistique en pierre, en métal, en stuc ou en mosaïque, la Socra travaille aussi à la réalisation d’œuvres d’artistes contemporains tels que Loris Gréaud, Sophie Calle ou Frank Gehry. Une entreprise qui fait la fierté du Périgord… et de la France entière ! ■

+ D’INFOS sur La Socra en cliquant ici.

Abonnez-vous
1 an (4 numéros) pour 25€

FRANCE MÉTROPLOLITAINE

Par Paypal en quelques clics :

Ou dans notre kiosque en ligne…

OUTRE-MER & INTERNATIONAL

Par Paypal en quelques clics :

Ou dans notre kiosque en ligne…

– Votre abonnement démarrera avec l'envoi du prochain numéro –